Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom martine
Age 55
But du voyage Tourisme
    Envoyer un message
Nationalité France
Description
Note: 1,8/5 - 5 vote(s).



Localisation : Madagascar
Date du message : 28/10/2015
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 D\\\'une marée à l\\\'autre

Nous nous dirigeons aujourd’hui vers la plage d’Ambatozavavy où nous attend une pirogue traditionnelle pour rejoindre la réserve naturelle de Lokobé.

Cette nuit, c’était pleine lune donc aujourd’hui grande marée. Nous arrivons à marée basse et la mer s’est retirée très loin. Il nous faut donc traverser la mangrove pour accéder à nos pirogues. Quelques hésitations et appréhensions avant le mettre le pied dans ce marécage où l’on s’enfonce parfois jusqu’aux chevilles. A chacun de nos pas, des dizaines de crabes s’enfuient. On dirait que le sol bouge. La mangrove                                                     La mer est encore bien loin

Après 1 kilomètre environ, sous un soleil qui chauffe vraiment, nous prenons place dans la pirogue. Celle-ci est construite en bois de manguier, le balancier est en bois d’ylang-ylang. Elle est très étroite et nous avons tout juste la place de nous installer dans la largeur. Nous sommes 4, nos 2 guides, Philippe et moi. Séance pagaie durant une bonne demi-heure. Notre pirogue est prête

Nous accostons au village qui gère la réserve de Lokobé. Il s’agit en fait d’une forêt primaire accessible uniquement en pirogue. On y trouve toutes sortes d’essences : jacquiers, palmiers, arbres du voyageur, tecks, et bien sûr vanille. Cette forêt abrite également des lémuriens, des caméléons dont le plus petit caméléon au monde (maxi 3 cm queue comprise) endémique à Madagascar, grenouilles, geckos mais également des serpents. la forêt primaire                    la forêt primaire

D’étroits sentiers serpentent au milieu de cette forêt mais parfois notre guide Ferdinant doit se servir de sa machette pour nous frayer un chemin. Sur ses conseils nous avons chaussé de bonnes chaussures de marche et revêtu pantalons et manches longues. Nous marchons en regardant où nous mettons les pieds laissant le soin à Ferdinant de nous alerter lorsqu’il y a quelque chose à observer. Attention où l'on met les pieds, ici une couleuvre

Mais il faut également bien regarder ce qui peut se trouver au-dessus de nous. Nous avons failli passer sous une branche basse où un boa faisait sa sieste. Le jour, le boa dort, il ne chasse que la nuit        Difficile parfois de se frayer un chemin

Ici les animaux sont protégés et ils doivent rester sauvages donc pas question d’apporter des fruits pour attirer les lémuriens. Nous en verrons quelques-uns mais hauts perchés et difficiles à photographier. Par contre nous avons pu surprendre d’autres lémuriens nocturnes en train de dormir au creux des arbres. Lémurien nocturne         Une véritable peluche         Le plus petit caméléon au monde

Les geckos nocturnes sont les rois du camouflage, difficiles de les voir pour des yeux non avertis.

Cherchez le gecko                                      Le roi du camouflage

La minuscule grenouille, elle aussi, se confond avec les feuilles en décomposition. Une bien belle grenouille

Après 2 bonnes heures de marche, nous rejoignons le village pour un copieux déjeuner préparé par les villageois : tomates, concombres, brochettes de barracuda, brochettes de crevettes, brochettes de zébu, riz coco avec une sauce au crabe de la mangrove et pour finir, mangues et bananes.

                                                                            Un bon déjeuner nous attend

                                                                           Décor de rêve pour déjeuner

Nous attendons que la marée monte pour reprendre la mer. Nous pagayons contre le courant et contre le vent, aussi il nous faut une bonne heure pour rejoindre Ambatozavavy. Par rapport à ce matin, le paysage est totalement transformé. La mangrove que nous avions traversée à pied est maintenant sous plus d’un mètre d’eau.   Nous ne reconnaissons pas la mangrove de ce matin                    Pour finir, une fleur de vanille

 

 

 


Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par Claire-Charly

le 29/10/2015 à 10:11:23

De bien belles photos qui font toujours rêver ! Hier, on en avait bien besoin : on a eu une magnifique journée de pluie ! L\'électricité nous a accompagnés tout le jour. Maintenant nous sommes partis pour plusieurs jours de soleil avec une température douce (d\'après la météo !)

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
martine ]