Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom martine
Age 55
But du voyage Tourisme
    Envoyer un message
Nationalité France
Description
Note: 1,8/5 - 5 vote(s).



Localisation : Madagascar
Date du message : 15/11/2015
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Diego, terre d\'aventuriers

Voici déjà 4 jours que nous sommes à Diego, la « grande ville » du nord. Il est temps que je vous en parle.

Selon la légende la région de Diego était connue au XVIIe siècle sous le nom de « république pirate de Libertalia » avec pour devise Pour Dieu et la Liberté. Cette république, ouverte à tous les hommes sans distinction, aurait été fondée par le pirate français Misson secondé par Caraccioli, un père dominicain. Cette république aurait perduré 35 ans mais il n’en existe aucune preuve tangible (hormis quelques écrits) à tel point que son existence est contestée.

A l’époque de la colonisation française la ville, construite sur le plateau, était réservée aux militaires.

La ville de Diego est entourée de 4 baies qui s’ouvrent sur 156 kms. C’est la deuxième baie au monde après Rio de Janeiro. Diego possède même son pain de sucre. La chaleur étouffante de Diego est compensée par les alizées qui soufflent une bonne partie de l’année apportant un peu de bien-être.

La baie de Diego                                                                                        Le pain de sucre vu de notre bungalow

Aujourd’hui, les maisons coloniales tombent en désuétude. La rue Colbert, principale artère de la ville, regroupe les hôtels, les commerces, les restaurants mais du fait de la chaleur, elle ne s’anime qu’à la nuit tombée. Cette rue démarre de la place Foch et descend jusqu’au port. Diego est le 3ème plus gros port de Madagascar et la ville reprend vie au moment des campagnes de pêche au thon.

La place Foch              La rue Colbert déserte le dimanche             Pas âme qui vive le dimanche devant le Grand Hôtel

A Diego, il faut être patient ou fataliste, un jour il n’y a pas d’électricité, un autre jour il n’y a pas d’eau. C’est comme ça nous disent les malgaches, on ne peut rien y faire. Le quartier où est situé notre hôtel n’a pas trop de coupures (que quelques heures par jour) par contre certains quartiers populaires ne sont pas alimentés en électricité jusqu’à 3 jours d’affilés. Idem pour l’eau, parfois il y a de la pression parfois pas du tout. C’est pour nous, source de grands fous rires. Car lorsque sous la douche, la pression devient quasiment nulle, c’est vraiment du sport pour se rincer accroupis sous le robinet !

L’ambiance de Diego est très spéciale. Rue Colbert, à l’ombre des arcades, aux terrasses des bars, beaucoup de français qui ont choisi Diego pour port d’attache. Les bijouteries, assez nombreuses, sont tenues par des pakistanais. Diego est une ville très cosmopolite. C’est le point de chute des étrangers et des aventuriers qui veulent y faire des « affaires ».

Hier, nous avons déjeuné dans un petit restaurant où tous les convives parlaient avec l’accent de Marseille. Le Pastis coulait à flot. On se serait cru sur la canebière ! Un coin de Canebière

En-dehors de l’artère principale, c’est la misère. Des baraquements en tôle, des décharges. Ici les transports de marchandises ne se font pas par camion mais avec des charrettes à bras tirées par des hommes. Et je vous assure que le poids à tirer est impressionnant surtout que Diego est tout en montées et en descentes.

Et au milieu de tout çà, une oasis de luxe, le Grand Hôtel. Seul lieu vivant le dimanche, nous y avons passé la journée. Un jardin intérieur entoure une immense piscine. On prend l’apéritif dans l’eau avant de déjeuner à l’ombre d’une tonnelle. Calme et repos. Notre dimanche s’écoule mora-mora.

Le grand hôtel                                     Pas foule dans la piscine !

 


Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par Claire-Charly

le 15/11/2015 à 16:19:11

Profitez bien de votre séjour loin de la tragédie de vendredi soir ! C\'est terrible !

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
martine ]