Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom martine
Age 55
But du voyage Tourisme
    Envoyer un message
Nationalité France
Description
Note: 1,8/5 - 5 vote(s).



Localisation : Thaïlande
Date du message : 12/02/2016
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Flâneries

Bonjour,

Hier au soir, nous avons abandonné l’idée de spa mais nous avons testé le massage thaïlandais traditionnel. Accros aux massages, oubliez tout ce que vous connaissez. Rien de doux ou de relaxant dans le massage thaïlandais. Celui-ci s’inspire entre autre du yoga, on vous étire, vous plie en tous sens, avec les mains mais aussi les pieds, on vous claque, vous retourne comme des crêpes. Bref vous sortez totalement fourbus d’une séance de massage mais les muscles extraordinairement décontractés. Surprenant.

Ce matin, nous délaissons les guides et partons à l’aventure. Nous avons l’équipement complet du touriste : appareil photo, bouteille d’eau et l’indispensable carte, car ne comptez pas sur les thaïlandais pour vous indiquer votre chemin. Ils n’ont pas le temps. Heureusement la solidarité entre touristes perdus joue à fond.

Il est tôt mais près d’un canal, les femmes sont déjà derrière les fourneaux.    On s'active déjà derrière les fourneaux

Nous empruntons une artère que nous ne connaissons pas et nous arrivons bien vite dans le quartier des armureries. Des dizaines de magasins se suivent, les vitrines sont envahies par des armes de poing de toutes sortes, pistolets, révolvers mais également carabines et fusils. Je ne connais pas la législation des armes en Thaïlande mais vu le nombre de clients dans les boutiques, elle ne doit pas être bien sévère…

Viennent ensuite les boutiques des joailliers. Nous constatons que c’est plutôt le domaine des indiens et des pakistanais. Les vitrines ruissellent d’or. Là non plus, pas de photos.

Nous arrivons ensuite dans le quartier des accessoires de mariage, robes, tissus, décorations, tout y est. Beaucoup de couleurs et de tissus brodés de fils dorés. On aime ce qui est clinquant !

Tout pour le mariage

Nous passons par hasard devant l’école chinoise. Ici des dragons, des personnages hauts en couleurs.

L'école chinoise                                                    L'école chinoise

Nos pas nous emmènent dans un vieux quartier où il subsiste des maisons qui ont du connaître des jours de gloire mais qui aujourd’hui sont bien délabrées.

Anciennes maisons                                                           Anciennes maisons

Nous approchons du fleuve. De la rue, partent de larges ruelles. Au fond de chaque ruelle, un petit édifice religieux et un quai de déchargement.          Sur les quais, de petits édifices religieux

Ici arrivent toutes les marchandises par voie fluviale. C’est une succession d’entrepôts plus ou moins grands. A chacun sa spécialité, cela va des sacs de riz ou de thé, aux rouleaux de tissus en passant par les pièces mécaniques. Le tout est bien souvent supervisé par des chinois. On aperçoit des femmes derrière d’antiques bureaux en bois qui dirigent les manœuvres, négocient et encaissent. Des liasses impressionnantes de billets changent de main.

Nous rencontrons un monsieur qui se fait un plaisir de nous faire visiter son affaire. Il importe de vieilles Vespas de France, d’Italie, d’Allemagne et son équipe les restaure directement sur le quai avant de les exporter dans le monde entier. Son affaire paraît des plus rentable.

Importation et exportation de Vespas                                                       Les Vespas sont restaurées sur le quai avant de repartir dans le monde entier

Bangkok possède un nombre impressionnant de temples et beaucoup ne sont même pas répertoriés sur les cartes. Il arrive donc qu’au hasard d’une rue, on tombe sur une de ces petits temples complètement boudés des touristes. Dans celui-ci nous sommes seuls et nous n’avons rencontré personne. Un moment de tranquillité que nous savourons.

Les habitations des moines                                              Un temple oublié des touristes

Par contre nous trouverons beaucoup plus de monde au Wat Tramit, un temple tout blanc et or. Nous découvrons un petit moine automate. Glissez-lui une pièce et il vous récite une prière …

Le Wat Tramit tout blanc et or                                                  Une pièce pour vous réciter une prière                                            Le Wat Tramit

Face au Wat Tramit, se trouve un temple chinois.   Temple chinois

Nous arrivons au marché aux fleurs. Les fleurs sont vendues en vrac, en bouquets mais aussi en compositions. On trouve même des bouquets « spécial Saint Valentin ». Tout est bon pour le business. Nous voyons beaucoup de roses, de chrysanthèmes, d’orchidées. L’air embaume et c’est très agréable. Le marché s’étend sur plusieurs centaines de mètres et nous savourons ce moment.

Le marché aux fleurs                                                Le marché aux fleurs

En rentrant nous passons devant les ateliers de doreurs qui exercent à même le trottoir.

                                                                     Les doreurs

Demain nous quittons Bangkok de bonne heure.

 


Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
martine ]