Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom martine
Age 55
But du voyage Tourisme
    Envoyer un message
Nationalité France
Description
Note: 1,8/5 - 5 vote(s).



Localisation : Namibie
Date du message : 12/05/2016
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Nous découvrons la Namibie

Nous avons quitté Windhoek à 8 heures ce matin en direction du désert du Namib. Nous sommes sortis de la ville par la route principale de Namibie (goudronnée) et de suite nous avons rencontré les premières bandes de singes assis sur le bord de la chaussée. Bien que ce soit la route la plus empruntée nous croisons peu de véhicules. Le soleil brille mais la température agréable (plus de 20°), Windhoek est à 1650 m d’altitude.   Les singes

Après 80 km, nous bifurquons pour prendre le chemin des écoliers. Nous sommes en pleine savane, avec les montagnes tout autour. Les couleurs changent constamment, tantôt tout un camaïeu de jaunes et d’ocres, terre, végétation, roche et tantôt une terre rouge et des collines d’un beau brun. Nous roulons sur une piste de graviers et il vaut mieux être prudent. Nous avons hâte de voir des animaux sauvages. En premier nous apercevons une autruche, puis une seconde. Il est très difficile de distinguer les animaux dans la savane, ils savent parfaitement se dissimuler.

Autruche                                                 La piste

Nous croisons également des gnous, puis des antilopes et des oryx. Mais dès que nous descendons de voiture pour les photographier, ils s’échappent et partent à vive allure.

Gnous                                                                 Antilope

                                 Oryx

Nous sommes surpris de la taille de certains nids qui pendent des arbres ou perchés parfois en haut des poteaux électriques.  Gigantesque le nid !

Lorsque nous devons emprunter une passe entre deux montagnes, la piste se fait beaucoup plus étroite et accidentée. Nous restons plusieurs heures sans rencontrer d’autres véhicules. Il faut dire que la Namibie est une fois et demi plus grande que la France et ne compte qu’un peu plus de deux millions d’habitants. On ne se bouscule pas !

Une des passes

La Namibie est un pays d’élevage de bêtes à viande pour l’exportation et de gibiers pour la consommation locale et pour la chasse. Nous longeons des étendues clôturées sur plusieurs kilomètres et apercevons au loin les fermes isolées. Par contre nous ne voyons aucun village, parfois quelques ouvriers qui réparent les clôtures.

Après 150 km de piste nous arrivons sur une voie plus roulante, la végétation est plus aride, nous approchons du désert du Namib, le sable est beaucoup plus présent.

Nous arrivons à notre nouveau lodge, l’accueil est toujours aussi chaleureux. Le campement est au milieu de nulle part. Les lodges s’intègrent parfaitement au paysage : murs en dur dans les tons bruns, toits en toile ocre. A l’heure qu’il est, j’écris de la terrasse de notre bungalow. Devant moi, pas une seule construction, le regard se perd à l’infini avant de buter sur les chaînes de montagnes à l’horizon. Quelques arbres ici ou là, au milieu des touffes d’herbes sèches. J’aperçois parfois des antilopes. Et le silence ! Absolu, pas un bruit ou seulement de temps en temps le cri d’un oiseau.  Nous attendons le coucher de soleil. D’heure en heure, les couleurs changent, c’est splendide.

                                                    Vue de notre terrasse, à la tombée de la nuit nous avons eu la visite à une vingtaine de mètres de 4 oryx

 


Note: 5/5 - 1 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
martine ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty