Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom martine
Age 55
But du voyage Tourisme
    Envoyer un message
Nationalité France
Description
Note: 1,8/5 - 5 vote(s).



Localisation : Namibie
Date du message : 21/05/2016
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Otjiwarongo

 Nous quittons Etosha pour Otijwarongo, plus au Sud avant de rejoindre Windhoek. Sur la route, nous prenons garde aux diverses antilopes et phacochères qui traversent brusquement.

                                                                Les dangers des routes namibiennes

Jusqu’à présent, nous avons visité une Namibie où tout semblait beau mais en traversant le triangle minier, nous sommes confrontés à une toute autre réalité. A proximité de Tsumeb  nous rencontrons les premiers  bidonvilles. Les bushmen Hailloms, peuple de chasseurs cueilleurs ont été chassés de leurs terres d’une part pour en exploiter le sous-sol riche en minerai et d’autre part par l’installation d’immenses fermes. Ces laissés-pour-compte, privés de tout, coupés de leurs racines, vivent désormais à la périphérie des villes. Chômage, sida et alcool font des ravages. Le toute jeune démocratie namibienne tente  de leur redistribuer des terres et les incite à renouer avec leur culture en favorisant un tourisme responsable.

Nous franchissons ensuite le plateau du Waterberg et ses montagnes. Le paysage et la végétation changent. Nous apercevons des palmiers entre les acacias.

Vers le Bushmanland                                                                         Vers le Bushmanland

Notre lodge est un des rares lodges appartenant  à un homme noir, Frans Indongo. Il est construit sur le modèle d’un village ovambo : une palissade en rondins de bois entoure des cases au toit de chaume disposées autour d’une place centrale. Mais je doute que dans les cases traditionnelles on retrouve autant de luxe. Des œuvres d’artistes locaux décorent les cases. C’est vraiment splendide.

                                                                              Frans Indongo Lodge

Dans l’après-midi nous partons avec le guide du lodge sur les traces du rhinocéros blanc. La réserve couvre 23000 hectares et nous rencontrons beaucoup de gnous à queue blanche, de kudus, quelques zèbres, une bande de babouins qui s’enfuient à notre approche et un phacochère des plus malicieux.

Gnous                                                                          Kudus

Zèbres                                                                         Babouins

Vautours                                                                         Phacochère

 Après deux heures de traque, nous voyons un premier rhinocéros. Il est vraiment impressionnant, je ne m’attendais pas à voir une bête aussi énorme.

                                                                Rhinocéros blanc

Il fait déjà nuit lorsque nous croisons 3 autres rhinocéros blancs près d’un point d’eau.

                                                                              Rhinocéros blancs

Il est maintenant l'heure de rejoindre notre case.  Vue de notre logde

 

 

 


Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par Marie-Pierre et Pascal

le 26/05/2016 à 14:09:46

Un petit coucou, votre voyage semble super, fini les belles plages, place aux animaux cela doit être sympa..
Nous, dans le jardin nous avons seulement un hérisson (moins exotique!).
Ici le temps est toujours moyen, souvent de la pluie.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
martine ]